Faut-il ou non dormir sur un matelas à mémoire de forme ?

matelas mémoire de forme contre allergies

L’utilisation d’un matelas à mémoire de forme prend de jour en jour plus d’ampleur. Mais est-ce vraiment nécessaire d’en avoir ? Le site leonicat.fr a listé ses avantages et ses inconvénients.

matelas mémoire de forme

Pour les personnes ayant des problèmes de dos : OUI

Le matelas à mémoire de forme s’adapte parfaitement à la morphologie de son utilisateur et offre un soutien adéquat au corps. Cela signifie moins de pression sur les points d’appui de ce dernier, dont le dos. Les points d’appui ne subissent donc plus toute la pression exercée par le corps. Cette dernière est supportée par toute la surface du corps en contact avec le matelas.

Un problème de dos peut donc être prévenu mais aussi guéri grâce à ce matelas. De plus, les muscles et les articulations se reposent complètement, favorisant ainsi une récupération efficace.

matelas mémoire forme indépendance couchage

Pour ceux qui veulent une indépendance de couchage : OUI

Une personne peut changer de position en moyenne 40 fois en une nuit, ce qui peut être gênant si l’on dort à plusieurs dans un même lit. Or, les mouvements de l’un ne sont même pas perçus par l’autre avec un matelas à mémoire de forme : c’est ce qui s’appelle « indépendance de couchage ».

Si vous dormez en couple et que vous avez tendance à vous agiter un peu trop, ce matelas est fait pour vous. De même, choisissez ce matelas si votre compagnon de lit bouge beaucoup au point de gêner votre sommeil.

matelas mémoire de forme contre allergies

Pour les allergiques : OUI

Au fil du temps, l’ennemi public numéro 1 des personnes allergiques, à savoir les acariens, peut faire son apparition dans certains matelas. Ce n’est pas le cas pour la plupart des matelas à mémoire de forme. En effet, ces derniers sont traités contre cet inconvénient majeur. Les matelas traités comportent une mention spéciale précisant cette particularité. Les moisissures et les bactéries n’ont pas non pas leur place dans ce matelas.

 

Pour des pièces froides ou en hiver : NON

Une hypothèse veut que la mousse viscoélastique durcisse quand il fait froid. C’est tout-à-fait vrai. La mousse viscoélastique devient effectivement moins adhérente à basse température. Voilà qui donne l’impression que le matelas est dur. Elle met beaucoup plus de temps à épouser la morphologie du dormeur quand il fait froid, le système enveloppant de la mousse se déclenchant à une certaine température corporelle. Il faut donc un peu plus de temps pour l’atteindre lorsqu’il fait froid.

Pour votre information, sachez que la température idéale pour obtenir un confort optimal avec ce matelas varie entre 20 et 23° C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *